L 'andouillette de Troyes

 

 

L’andouillette de Troyes est l’héritière d’une tradition charcutière que l’on peut faire remonter à « nos ancêtres les Gaulois ». Très tôt, les Troyens sont passés maîtres dans l’art d’accommoder la viande de porc.

Le roi Louis XIV et l’empereur Napoléon, entre autres têtes couronnées, s’en sont repus. Il fut un temps où la spécialité culinaire auboise était un présent qui honorait celui qui le donnait aussi bien que celui qui le recevait. C’était un plat de choix pour tout banquet qui se respectait. Nulle bonne table sans une bonne andouillette. La première mention officielle de la présence de l’andouillette à Troyes date de 1590.

Héritage des traditions des charcutiers troyens, la véritable andouillette de Troyes est un produit artisanal, préparée exclusivement à partir de chaudins (gros intestins) et d'estomacs de porc, spécialement sélectionnés et découpés en lanières dans le sens de la longueur. Elle est assaisonnée d'oignons frais, de sel, de poivre et dressée à la main dans sa robe naturelle.  Puis elle cuit pendant 5 heures dans un court-bouillon savoureusement aromatisé.

L’andouillette de Troyes n’est protégée ni par une appellation d’origine contrôlée, ni par une indication géographique protégée. C’est pour cette raison qu’une association a entrepris de « labelliser » les professionnels qui confectionnent les meilleures andouillettes. Ces gardiens du temple se sont regroupés sous un pseudonyme collectif pour le moins mystérieux : AAAAA, ou 5A. Ce qui signifie : Association amicale des amateurs d’andouillette authentique.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now